Marina HO

Marina Ho vient au monde en 1979 mais l’artiste attendra l’âge de vingt-huit ans pour prendre son envol et effectuer sa seconde naissance, cette effloraison artistique en perpétuelle mutation étant le fruit d’un cheminement spirituel. Issue d’une famille où le livre et l’art sont omniprésents, elle porte dès son plus jeune âge un bagage culturel multiple qu’elle remplira par la suite de son parcours personnel heuristique. Elle devient « l’élève de soi-même », abandonne le monde de la mode et se lance sans filet, corps et âme, dans la pratique artistique, faisant ainsi sienne la citation de Diogène de Sinope : « Quand on est jeune il est trop tôt, quand on est vieux il est trop tard ». Devenir ce que l’on est n’est pas chose aisée, trouver son identité picturale et porter fièrement sa singularité dans un monde enclin au conformisme encore moins. Elle investigue alors son passé, son héritage familial, ses contradictions personnelles…

Télécharger la biographie 

Article par Hector Obalk: Marina Ho